Recruter un cadre supérieur ou comment faire coïncider les projets
Employeurs
Lecture de 3,5 minutes

On n’embauche pas un dirigeant comme on recrute d’autres profils. Son influence sur l’entreprise et sur les équipes rend son recrutement particulièrement stratégique. Le processus de sélection exige donc une préparation minutieuse, mais comme les candidats évaluent aussi votre proposition, vous devez vous doter d’un argumentaire percutant.

Avoir une conversation ciblée

Depuis plus de 20 ans que je recrute des cadres supérieurs à titre de chef d’entreprise, de directeur général et, plus récemment, d’expert-conseil en recrutement, je sais qu’on n’a pas la même conversation avec les candidats pour un poste de haut niveau.

On passe tout d’abord moins de temps à valider les connaissances techniques et le savoir-faire, qui sont en général éprouvés à ce stade de la carrière. En revanche, on s’attarde davantage sur les aptitudes et le savoir-être : leadership, capacité décisionnelle, sens de l’organisation, style de communication, etc.

Enfin, et c’est un aspect à ne pas négliger, l’entreprise est souvent passée au peigne fin par les candidats. Bien la connaître permet de parer à toute éventualité, de répondre à toute question.

Connaître l’entreprise sur le bout des doigts

Prenez le temps de documenter les caractéristiques de votre société : histoire, marché, position dans le marché, perspectives de croissance, réputation, états financiers, etc. L’objectif est de pouvoir la présenter de façon synthétique mais aussi, le cas échéant, dans les moindres détails.

Même si c’est votre entreprise et que vous la connaissez par cœur, ne sous-estimez pas les questions parfois très pointues des candidats.

Grâce à ce type de préparation, j’ai pourvu un poste de direction nationale en cinq semaines. J’avais établi une relation de confiance avec le client, et celui-ci m’a très bien aiguillé. Il m’a par exemple donné accès aux équipes RH, vente et marketing, ce qui m’a permis de rassembler des informations judicieuses, de présenter adéquatement le poste et l’entreprise, et de convaincre la candidate.

L’idée n’est pas de tout dire, mais de montrer que vous maîtrisez parfaitement le sujet. Vous pourrez ainsi répondre à la question : « Pourquoi devrais-je me joindre à votre entreprise ? »

Parler d’une seule voix

Le processus de sélection d’un candidat pour un poste de dirigeant comprend nécessairement la rencontre avec d’autres membres de l’équipe de direction ou du conseil d’administration, que ce soit de manière individuelle ou en panel.

Assurez-vous alors que toutes les personnes concernées comprennent parfaitement la teneur et la portée du poste, et parlent d’une même voix.

Votre argumentaire sera ainsi relayé de façon cohérente par les autres membres du groupe et son effet sera décuplé.
À l’inverse, un manque de cohérence ou des dissensions à la tête de l’entreprise pourrait refroidir l’enthousiasme d’un candidat.

Proposer un défi stimulant

Les éléments que vous déciderez de mettre en lumière en entrevue dépendront aussi du type de profil que vous cherchez. Avez-vous besoin d’une personne pour effectuer le redressement d’une unité d’affaires? Ou de quelqu’un pour former et faire évoluer vos équipes dans le cadre d’une croissance fulgurante?

Bien étudier la raison d’être du poste et l’adéquation avec le profil des candidats est l’une des bases du recrutement. Les gestionnaires d’entreprises le savent et le font bien. En revanche, ils oublient parfois de questionner les candidats sur leurs propres souhaits et sur leurs projets. Or, ce qui intéresse le plus les candidats, ce sont de nouveaux défis en phase avec leurs ambitions.

Avant d’abattre vos cartes, prenez le temps de connaître votre interlocuteur et cherchez à savoir ce qui le motive. Vous pourrez ainsi mieux répondre à la question : « Pourquoi moi? » et vous gagnerez en pertinence et en force de conviction.

De 70 à 80 % des cadres supérieurs que Strato a aidé à recruter ne cherchaient pas de nouvel emploi, mais ils ont été convaincus par le défi qui leur permettait de magnifier leurs talents.

La combinaison gagnante, selon moi, comprend donc trois éléments : des conditions d’emploi concurrentielles, un environnement sain et, surtout, un défi qui vaut le coup. Il ne s’agit pas de « vendre » un poste quand on recrute un dirigeant, mais de faire coïncider les projets de votre entreprise avec ceux du candidat.

Richard Portelance est vice-président, recrutement exécutif, au sein de la firme de services-conseils Strato. Au cours de plus de 35 années de carrière, principalement dans de grandes entreprises du secteur des biens de consommation, de l’univers des médias électroniques et du domaine de l’imprimerie, dans lesquelles il a occupé des postes de vice-président, de directeur général et de président, Richard a bâti et dirigé des équipes solides tout en prenant soin de développer la relève. Sa compréhension des enjeux en entreprise, son leadership et son professionnalisme sont d’une aide précieuse quand il s’agit de recruter des cadres dont la contribution fait une vraie différence.

À LA RECHERCHE DU LEADER IDÉAL?

Entrez votre courriel ci-dessous et l’un de nos spécialistes en recrutement de cadres communiquera avec vous dans les 48 heures ouvrables.